Bénévolat

L’activité motoneige au Québec est le produit touristique hivernal le plus important qui soit sur le plan des revenus, avec des retombées économiques annuelles de plus de 2 milliards de dollars. Si cela est impressionnant en soit, ce qui l’est encore plus est le fait qu’il s’agit d’une industrie qui repose sur le travail des bénévoles.

L’évolution du bénévolat

Sans grande surprise, l’évolution du bénévolat dans l’industrie de la motoneige au Québec suit de très près celle des clubs de motoneigistes, les deux étant essentiellement inter liées depuis toujours.

L’énorme croissance dans la popularité de la motoneige, à la fin des années 60 et au début des années 70, produisit une explosion du nombre de clubs de motoneigistes, les adeptes se regroupant pour partager leur passion pour cette nouvelle activité excitante. Des événements et randonnées en groupe ont commencé à s’organiser et ceux-ci sont rapidement devenus le cœur des activités des clubs. Les levées de fonds se faisaient principalement par des dons ou encore par l’organisation d’événements tels des soupers. Les fonds étant limités, les travaux ont dû être effectués par des bénévoles, soit des individus motivés par un désir d’améliorer et de faire évoluer l’organisme et l’activité.

Cette tendance continua avec l’arrivée des équipements de surfaçage et l’établissement de réseaux formels de sentiers. L’entretien des sentiers, la construction d’infrastructures et la pose de signalisation furent entrepris par les clubs, les membres s’impliquant et contribuant pour faire avancer les choses. Dans les premiers jours de ce que deviendrait éventuellement la motoneige organisée, les travaux furent entrepris dans une ambiance plus sociale, et moins formelle. C’est ainsi que des dizaines de milliers de bénévoles ont mit en place la fondation de ce qui est devenu le plus impressionnant réseau de sentiers de motoneiges au monde.

Le bénévolat aujourd’hui

Malgré sa transformation en industrie de tourisme majeure, l’industrie de la motoneige au Québec demeure possible grâce à la participation des 4500 bénévoles passionnés et dévoués, qui ensemble, à chaque année, donnent plus de 800 000 heures de leur temps. Que l’on parle d’installer de la signalisation, de négocier des droits de passage, de gratter les sentiers, ou encore de vendre des droits d’accès, les bénévoles demeurent au cœur de l’activité motoneige au Québec.

De nombreux bénévoles (hommes et femmes) ont été impliqués depuis des décennies, motivés par leur désir de créer et d’offrir un milieu agréable, cohérent et sécuritaire pour la pratique de la motoneige. Une rivalité amicale s’est installée au fil des années, les clubs cherchant tous à être reconnus comme ayant les meilleurs sentiers.

Malheureusement, le vieillissement de nos bénévoles, en plus des défis liés à la relève, laisse la motoneige organisée dans la province dans un état périlleux. Bien sûr, cela n’est pas une réalité juste au Québec, ou encore seulement dans l’industrie motoneige. L’évolution des valeurs sociales et les exigences toujours croissantes sur notre temps, font en sorte que les clubs doivent dorénavant trouver des nouvelles façons de faire.

Les motoneigistes doivent donc être encouragés à s’impliquer auprès de leurs clubs. Quelle meilleure façon que de rencontrer des amis motoneigistes qu’en s’engageant et en contribuant à l’entretien et au développement du réseau de sentiers qui est responsable d’apporter tellement de joie à tous!

Vous désirez devenir bénévole? Contactez votre club local pour offrir vos services.

Programmes FCMQ

Soucieux des défis auxquels font face les clubs de motoneigistes au Québec, le conseil d’administration de la FCMQ a choisi, en 2013, de retenir la somme de 1 $ par droit d’accès vendu pour aider à financer un programme dédié à la reconnaissance et au remerciement des bénévoles. En 2015, la FCMQ s’est associé à la compagnie Kimpex pour lancer le Programme d’action bénévole Kimpex. Cette initiative comprend la création d’un fonds annuel de 100 000 $, distribué sous forme de 400 chèques-cadeaux d’une valeur de 250 $ chacun, ces derniers tirés parmi les 4500 bénévoles des clubs membres de la FCMQ.