La sécurité, une priorité!

La FCMQ a fait de la sécurité sur les sentiers une priorité!

Les actions de la FCMQ sont :

  • Signalisation et services spéciaux : la priorité est donnée à la mise à jour et l’application d’une signalisation efficace;
  • Mise à disposition de publications permettant de planifier les excursions en toute sécurité;
  • Organisation des journées Portes ouvertes pour sensibiliser les nouveaux adeptes des sentiers;
  • Présence de patrouilleurs provinciaux : des bénévoles relevant directement de la FCMQ visitent les clubs et effectuent des patrouilles, en collaboration avec les corps policiers et les agents de surveillance de sentiers des clubs visités. Ils sont équipés de motoneiges munies de gyrophares, clairement identifiées au projet;
  • Élaboration du « Règlement de sécurité pour courses de motoneiges supervisées », en collaboration avec les autorités gouvernementales. Ce règlement accorde au superviseur de courses le pouvoir nécessaire pour permettre la pratique des courses de façon sécuritaire;

 

mesure sanitaire sécurité

Procédures d'interceptions en sentiers

La situation actuelle nous oblige à revoir nos procédures d’interceptions en sentiers. La santé de nos bénévoles ainsi que celle de nos membres est notre priorité.

Afin d’assurer la santé et la sécurité de tous, une distance de 2m devra en tout temps être respectée. Les interceptions en sentiers devront se faire sans qu’aucun contact avec les documents personnels des motoneigistes ne soit fait.

Les agents de surveillance de sentiers vous demanderont de présenter vos documents, et, si nécessaire, une photo du droit d’accès pourrait être prise.

En sentiers, je respecte la sécurité! Les agents de surveillance de sentiers sont plus de 1200 bénévoles dévoués pour votre sécurité!

 

 

Visionnez nos capsules sécurité sur notre chaîne Youtube !

Soyez responsable de votre sécurité!

Étant de plus en plus nombreux en sentiers, il est primordial de pratiquer l’activité motoneige de façon sécuritaire. Nous nous assurons ainsi que l’activité de la motoneige garde sa place dans l’héritage collectif des Québécois.

  • Vous devez détenir un droit d’accès valide pour circuler dans les sentiers.
  • Vous devez détenir le certificat d'immatriculation de la motoneige
  • Vous devez détenir une preuve d'assurance responsabilité civile de 500 000$
  • Un permis de conduire (si vous traversez un chemin public)
  • En sentier, tout conducteur de motoneige doit être âgé d’au moins 16 ans. De plus, les conducteurs de 16 et 17 ans doivent détenir un certificat d’aptitudes et de connaissances démontrant qu’ils ont les habiletés pour conduire une motoneige.
  • Ne partez jamais seul et planifiez toujours vos randonnées.
  • Avisez toujours quelqu’un de votre itinéraire. Utilisez iMotoneige afin de partager celui-ci.
  • Il est recommandé d’effectuer vos randonnées entre 6h et minuit.
  • Respectez la signalisation, elle est à votre disposition pour votre sécurité.
  • Gardez votre droite en tout temps.
  • Restez dans les sentiers balisés. L’activité motoneige dépend de la bonne entente avec les propriétaires terriens.
  • Immobilisez-vous à des endroits sécuritaires, où la visibilité est adéquate.

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec vous conseille de garder en tout temps le contrôle de votre motoneige en ayant les deux mains sur votre guidon. Prenez toujours en considération qu'une motoneige se trouve de l'autre côté du virage !

Recommandation sur les épaisseurs de glace minimums requises :

Vous pensez effectué une randonnée motoneige au Québec?

Saviez-vous que les lois dans la province de Québec diffèrent des autres régions?

En effet, si vous comptez venir visiter les beaux paysages québécois vous devrez vous assurer de respecter la loi VHR.

Voici quelques exemples de loi différent des autres provinces ou états :

  • Un rétroviseur solidement fixé au côté gauche du véhicule (véhicules construits après le 1er janvier 1998.)
  • Tout conducteur de véhicule hors route doit être âgé d’au moins 16 ans. (S’il est mineur, il doit être titulaire d’un certificat d’aptitude et de connaissances et/ou permis de conduire valide d’une autre province)
  • Le propriétaire de tout véhicule hors route doit détenir un contrat d’assurance de responsabilité civile d’au moins 500 000 $ garantissant l’indemnisation d’un préjudice corporel ou matériel causé par ce véhicule.
  •  Le conducteur d’un véhicule hors route doit avoir avec lui le certificat d’immatriculation du véhicule.

Sont exemptés d’immatriculation1:

4° la motoneige d’une masse nette de 450 kg ou moins d’une personne qui ne réside pas au Québec en autant que cette motoneige soit immatriculée conformément à la loi du lieu de la résidence de son propriétaire ou de son établissement, qu’elle porte les plaques d’immatriculation valides de ce lieu, qu’il soit fourni à la demande de la Société ou d’un agent de la paix la preuve de cette immatriculation et que l’exemption conférée par le présent paragraphe soit accordée par le gouvernement de ce lieu à une personne qui réside au Québec;

1.Loi sur la sécurité routière.

Important : Si vous êtes résident du Québec, la plaque d’immatriculation doit être fixée à l’arrière ou sur la surface verticale extérieure gauche du tunnel de la chenille, le plus près possible de l’arrière de la motoneige.

Loi sur les véhicules hors route

Règlement sur l’immatriculation des véhicules routiers